Les réseaux de villes s’attaquent aux changements globaux

22 March 2012

A Marseille, les réseaux d’autorités locales sont en pointe sur les questions d’urbanisation et de changements climatiques. «  Le 21ème siècle sera celui des villes » prophétise David Cadman, Président d’ICLEI-Les Gouvernements locaux pour la durabilité. En effet d’ici 2050, les deux tiers de l’humanité vivront en ville, totalisant 6 milliards d’urbains contre 3 aujourd’hui. « Nous devrons doubler la capacité urbaine existante, construire en 40 ans ce que l’on a fait en 4000 ! Cela est impossible sans transformer nos modes de consommation et nos modèles de développement urbain », prévient-il.

Les changements climatiques rendent plus urgente cette transformation des villes. Muchadeyi Masunda, maire de Harare au Zimbabwe et co-président de Cités et Gouvernements Locaux Unis témoigne : « De plus en plus de nos membres en Afrique sont déjà affectés par les effets du changement climatique ». Dans ce contexte, il apparait d’autant plus important de bien gérer les ressources en eau. Harare collabore ainsi avec la ville de Munich en Allemagne. « Nous devons apprendre directement de juridictions plus matures, confirme Muchadeyi Masunda, et les réseaux de villes constituent un médium important pour la mise en œuvre de solutions concrètes ».

Retour à la liste

Catégorie : Brèves

Bulle fr

Les highlights du Forum

Les produits de sortie du Forum

Plateforme des Solutions - solutionsforwater.org

podcasts
Inscrivez-vous à notre Newsletter